LE FRONT DE LIBERATION DE L'ETAT DU CABINDA VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE !


CHARTE
DU FRONT DE LIBÉRATION DE L'ETAT DU CABINDA
F.L.E.C.

Préambule

Le CABINDA est un pays situé en Afrique Centrale, limité au Nord par la République du Congo, au Sud et à l'Est par la R.D. Congo et à l'Ouest par l'Océan Atlantique, ce qui nous donne cette logique : De Miconje à lèma et de Massabi à Nzenzé de Lucula. Entité territoriale reconnue par la Constitution portugaise de 1933 ce, distinctement de l'Angola (ancienne Colonie portugaise depuis le XVème siècle).
Ainsi, on peut constater que le CABINDA est bel et bien un État et non une enclave, comme on a l'habitude de le dire, et bien entendu il n'a aucune frontière commune avec l'Angola, pays qui occupe illégalement et militairement le CABINDA.
A ce jour, les refondateurs Cabindais du F.L.E.C. ont rebaptisé leur mouvement le Front de Libération de l'État du Cabinda.(F.L.E.C.).
Les refondateurs indépendantistes du Cabinda fondent leur action sur le droit international qui autorise tout territoire occupé illégalement à faire appel à l'Organisation des Nations Unies< (O.N.U.). sans pour autant en être membre. La charte de cette organisation le stipule clairement dans ses articles 33 et 34.
L'Organisation de l'Unité Africaine (
U.A ) a classé en 1964 le CABINDA 39ème État d'Afrique à décoloniser.

Hydrographie et climats :

Le CABINDA est l'un des pays les plus riches en eaux douces du continent. Le fleuve le plus important est le Chiloango et les autres rivières importantes se trouvent dans le Mayombe.
Le CABINDA est situé sous l'équateur possède un climat tropical à deux saisons : La saison sèche (mai à septembre) et la saison de pluie, à température et humidité élevées (septembre à avril).
Toutefois à l' extérieur se définissent les tendances climatiques suivantes . Températures élevées et forte pluviosité, à caractère équatorial. Humidité à température modérée.


Population :

La population actuelle s'élève à 600.000 habitants sur la base du dernier recensement effectué en 1995, sans tenir compte des Cabindais de l'extérieur qui totalisent +/- 400.000 personnes. Principaux centres urbains . Tchiowa, Landana, Buco Zau, Belize, Malongo, Malembo, Massabi, etc...


Ressources naturelles :

  • Forêt vaste ressource en bois divers.
  • Pêche Abondantes sur plusieurs kilomètres de côte.
  • Faune : Grande variété d'animaux de la savane africaine: éléphants, lions, buffles, etc... ainsi que des espèces rares telles que l'antilope noire ou l'hippopotame.
  • Minéraux : Pétrole, or, diamant etc...
  • Agriculture : La terre est fertile et permet une variété de culture telle que le café, haricots, bananes, manioc, fruits, légumes, tubercules, patates et autres.




.1 Dispositions Générales

Article 1 : Constitution et dénomination

Il est créé entre les adhérents à la présente charte, un mouvement de Libération dénommé "Front de Libération de l'État du CABINDA" en sigle F.L.E.C.


Article 2 : Adresse

L'adresse est :





E-mail: info@cabinda.org  - Internet: http://www.cabinda.org 

Il sera transféré le moment venu au CABINDA dans les zones libérées, par décision des membres du gouvernement en exil, ou dans tout autre lieu d'un des pays limitrophes du CABINDA, jusqu'à l'indépendance totale.


Article 3 : Durée

La durée du F.L.E.C. est illimitée.


Article 4 : Devise

La devise du F.L.E.C. est :

UNION - LIBERTE - PAIX


Article 5 : Emblème national

L'emblème du F.L.E.C. est le drapeau aux couleurs bleu, or et noir, dominé au centre par le logo du monument du Traité de Simulambuco (Traité Luso-Cabindais 83/84/1885).

Drapeau du CABINDA


Article 6 :

Le mouvement du F.L.E.C. est un mouvement démocratique où tout militant adhérent a droit à la parole constructive afin de contribuer énergiquement à la bonne marche du mouvement jusqu'à la victoire finale.



.2 Des objectifs

Article 7 : Objet et Principes Généraux

Le F.L.E.C. a pour objet principal de lutter par la voie diplomatique en raison du surarmement de l'Angola sur notre territoire national et la prise de conscience des masses Cabindaises pour faire valoir les droits de l'homme et du citoyen dans notre territoire national.
L'autre objet est de développer la solidarité dans les zones libérées et lutter durement contre toute forme de domination, de discrimination et d'exploitation quelconque.


Article 8 :

Notre armée de libération a pour mission de défendre bec et ongles notre pays dès que les conditions l'exigent, en dehors de la diplomatie sur laquelle nous fondons actuellement notre lutte, et malgré le surarmement de l'ennemi, l'armée peut déclencher une riposte sans aucune autre forme de procès. Les composantes de nos forces armées à l'indépendance vont être orientées selon leur ancienneté :
- zone militaire n°l sera réservée à l'armée de terre avec son état major;
- zone militaire n°2 sera orientée vers l'armée de l'air (bérets rouges, commandos);
- zone militaire n°3 sera orientée vers la force navale.


Article 9 :

Le F.L E.C. est un mouvement qui trouve son fondement dans les principes régis par la Déclaration Universelle des Droits de l'homme et du citoyen. Ces principes sont :
  • la liberté,
  • la démocratie,
  • le développement et l'égalité des chances,
  • la solidarité entre les Cabindais se trouvant dans les zones libérées et par ailleurs les réfugiés dans les pays limitrophes qui vivent dans des conditions précaires et qui sont oubliés du monde,



Article 10 :

Le F.L.E.C. est un mouvement ouvert à toute personne de nationalité Cabindaise ou étrangère qui adhère à la présente charte et souscrit aux objectifs stratégiques du mouvement.
Tout Cabindais est en possession d'une carte d'identité Nationale CABINDAISE.


Article 11 :

Le F.L.E.C. est composé des membres directement affiliés, des membres d'honneur et des sympathisants.
a) Les membres du mouvement inscrits dans les structures de base sont ceux qui adhèrent à la présente char-te et contribuent activement à la lutte pour l'indépendance du CABINDA et payent régulièrement leurs cotisations.
b) Les membres d'honneur : ce titre est décerné par le Comité Directeur à des personnalités selon les critères définis par le règlement intérieur. Les membres d'honneur ont le droit de participer à toutes les activités du mouvement avec voix délibératives.
c) Les sympathisants. les membres qui ne participent pas de Façon active et régulière à la vie du mouvement mais qui votent et détiennent une carie délivrée par le mouvement sont sympathisants, ils ne peuvent ni élire, ni être élus dans les différentes instances du mouvement.


Article 12 : Conditions d'adhésion

Toute demande d'adhésion devra être formulée par écrit par le demandeur.
L'admission des membres est prononcée par le Comité Directeur lequel, en cas de refus, n'a pas à faire connaître le motif de sa décision.


Article 13 :

Chaque membre du mouvement prend l'engagement de respecter la présente charte qui lui est communiquée à son entrée dans le mouvement.



.3 Des ressources

Article 14 :

Les ressources du F.L.E.C, se composent.
- des droits d'adhésion de ses membres,
-des cotisations de ses membres,
-des subventions qui lui sont accordées par les états favorables a l'indépendance du CABINDA,
- des dons et legs.


Article 15 : Des cotisations

La cotisation due par les membres du mouvement et des sympathisants est fixée annuellement par le Comité Directeur.


Article 16 : Droits des membres

Tout membre du mouvement a le droit :
  • d'élire et de se faire élire,
  • de formuler des propositions écrites ou orales sur chaque question concernant la vie du mouvement au cours des réunions,
  • de s'exprimer librement et ouvertement dans les réunions du mouvement,
  • d'adresser au Comité Directeur toute information dont il aurait pris connaissance.



Article 17 : Perte de la qualité des membres

La qualité de membre se perd par :
  • décès,
  • démission adressée par écrit au Comité Directeur du mouvement,
  • par exclusion prononcée par le Comité Directeur pour haute trahison dans la lutte pour l'indépendance ou pour tout autre infraction grave à la présente charte, portant préjudice moral ou matériel au mouvement,
  • par radiation prononcée par le Comité Directeur pour non paiement injustifié et répété de la cotisation.
Avant la prise d'une décision éventuelle d'exclusion ou de radiation, le membre concerné est invité à fournir des explications écrites au Comité Directeur.


Article 18 : Responsabilité des membres

Aucun membre du mouvement ne peut être rendu personnellement responsable des engagements contractés par le mouvement.
Aucun membre du mouvement ne peut engager personnellement le mouvement sans avoir reçu mandat du Comité Directeur.



4. Du Congrès, du Comité Directeur ou Gouvernement.


Article 19 :

Le Congrès est la plus haute instance du F.L.E.C.
Il se réunit en session ordinaire tous les trois ans. il peut lorsque les circonstances l'exigent, être réunie en session extraordinaire. Dans ce cas, la décision de convoquer un Congrès extraordinaire est prise par le Comité Directeur du mouvement à la majorité des 2/3.
Il en fixe l'ordre du jour qu'il informera à toutes les fédérations du F.L.E.C., quatre mois avant la date prévue de la tenue du Congrès.


Article 20 :

Assistent au Congrès avec voix délibératives :
- les délégués des Fédérations,
- les membres du Comité Directeur (gouvernement),
- les membres du Comité d'honneur.
Les délégations des Fédérations sont composées des membres des Comités fédéraux et des Délégués élus par chaque Fédération lors de la convention préparatoire au Congrès.
Chaque membre présent au Congrès représente une voix. Le vote se déroule au scrutin secret.


Article 21 :

Toutes les décisions du Congrès sont prises à la majorité des membres présents. Le vote a lieu à bulletin secret.


Article 22 :

Le Congrès est compétent pour :
- déterminer les orientations du mouvement dans les domaines politiques, diplomatiques et socioculturels,
- procéder à la modification de la présente charte,
- accorder éventuellement après adoption de son rapport, la confiance au Comité Directeur (gouvernement),
- et enfin, prendre de manière générale toutes les mesures propres à assurer le bon fonctionnement du mouvement dans sa lutte. Les décisions du Congrès s'appliquent à l'égard de toutes les instances du mouvement et tous ses membres.



5. Discipline


Article 23 :

Toute violation de la présente Charte, du programme d'action, des décisions, des orientations générales, du règlement intérieur et d'une manière générale des principes fondamentaux, ainsi que toute manoeuvre tendant à porter préjudice à 1'union, tout travail fractionnel sera sanctionné conformément aux dispositions du Règlement intérieur.


Article 24 :

Avant d'infliger une sanction à l'encontre d'un membre du mouvement, il faudra faire connaître par écrit à ce membre la faute qui lui est reprochée.
Il devra en avoir pris connaissance un mois au moins avant la réunion.
Si le membre du mouvement ne présente pas ses moyens de défense par écrit dans un délai d'un mois, le Comité Directeur prend toute mesure appropriée.
Le membre sanctionné peut cependant faire appel au Congrès qui est tenu de réexaminer son cas.


Article 25 :

Seul le Congrès peut exclure un membre du Comité Directeur (Gouvernement).


Article 26 :

Tout membre convaincu de haute trahison sera radié du mouvement.
A l'indépendance du CABINDA, il rendra compte au peuple Cabindais devant un tribunal populaire.



.6 De la modification, la révision et la dissolution


Article 27 :

Le Congrès seul peut décider de la révision ou de la modification de la présente charte.
Par contre, la dissolution du mouvement ne peut pas intervenir tant que le CABINDA ne sera pas libre et indépendant.


Article 28 : Collège des refondateurs du F.L.E.C.

L'initiative de refonder le Front de Libération de l'État du CABINDA a été prise par :

- M. Antonio Luis LOPES
- M. Peso BAMBI FRANCISCO
- M. Alphonse MOUNTOU
- M. Henri GIESKES
- M. Sansao MENDES
- M. TATI Antonio
- M. Kisoka PATA
- M. Delgado DIAMUBENI
- M. José DACOSTA
- M. Rodrigues KEN-DRIK
Fait à Drachten le 22 Décembre 1996



Ecrivez nous

CABINDA
X
X
X

Tel.- WhatsApp: +351 920 378 301


Vive le CABINDA libre